Drapeau-en Drapeau-fr

Comparatif de champagne : millésimé ou pas quelle est la différence ?

Comparer les champagnes : millésimé ou non

D'un champagne millésimé à un champagne non millésimé, la différence peut être de taille...ou pas. Si en théorie, un champagne millésimé est qualitativement et gustativement supérieur à un champagne non millésimé, il est nécessaire de connaître quelques informations pour mieux s’y retrouver. Suivez le guide.

Un assemblage de millésimes d’exception

La Champagne se distingue des autres régions viticoles de l’hexagone par son savoir-faire en matière d’assemblage. Une compétence née de la capacité de ses vignerons à s'adapter au climat de cette région septentrionale.

La région se trouve en effet dans le Nord de la France, où la maturité des raisins diffère d’une année sur l’autre. Pour atténuer l'acidité des cuvées peu sucrées de certaines années, le mariage des millésimes s’avère une solution des plus optimales.

Différencier champagne millésimé et non millésimé

En matière de champagne, un millésime vieillit 3 ans au minimum : c'est la durée légale imposée pour être qualifié de millésime. Cependant, dans la réalité, les millésimes sont plutôt conservés pendant 5 ans avant d'être commercialisés.

Pour un champagne millésimé, l'assemblage s'effectue sur les différents cépages d'une même année et certains millésimes peuvent ainsi être plus qualitatifs que d’autres selon l’équilibre obtenu par ces assemblages.

Pour ce qui est des champagnes non millésimés, la pratique est légèrement différente : un brut non millésimé restera 15 mois au minimum au vieillissement et il peut faire l'objet d’assemblage de champagne d’année. C'est à dire que le vigneron aura marié son vin de l'année avec un vin récolté pendant une autre année.

Ce sont ces deux méthodes d'élaboration qui font que le champagne millésimé est en moyenne plus cher qu’un champagne non millésimé.

Mériter l’appellation millésimée

Certaines années, grâce à la qualité des récoltes, les vins peuvent être particulièrement excellents. Ces années deviennent donc des références pour les champagnes dits millésimés. Par exemple, on considère que les années 1995, 1996, 2002, 2005 et 2008 ont été particulièrement propices à une production de haute qualité en Champagne.

Cependant, il serait assez excluant de considérer que seules ces années ont permis la production de champagnes qualitatifs et on ne peut pas non plus uniquement se fier à l'année du millésime pour en garantir sa qualité.

En effet, un vigneron peut décider de millésimer une année qui n'est pas forcément une année de référence pour d'autres maisons de champagne : pour la simple - et bonne - raison que ses parcelles ont bénéficié d'une exposition idéale cette année là et que la récolte est exceptionnelle à cet endroit précis.

Aussi on trouve parmi les champagnes de producteur des cuvées millésimées d'exception réalisées sur des parcelles très précises pendant des années non référentes. Ce sont généralement de petites productions qui donnent naissance à des champagnes de grande qualité : voilà pourquoi on peut trouver des cuvées d’exception chez les vignerons en 2003 ou 2007.

Si vous voulez choisir le meilleur champagne millésimé, ne tombez pas dans le piège de vous concentrer sur une seule année : il est aussi important de bien connaitre les vignobles producteurs avant de faire votre choix.