OUVERT DU MARDI AU SAMEDI DE 11H00 à 19H30

Drapeau-en Drapeau-fr

Pourquoi le prix du champagne est-il plus cher que celui des pétillants ?

On nous pose souvent cette question : qu’est ce qui justifie le prix d’un champagne par rapport à un autre vin ?

Champagne Didier Ducos

Est-ce seulement une question de prestige ?

Même si tous les vins pétillants sont issus de jus de raisin fermenté, chacun a ses propres typicités et son histoire.

Essayons aujourd’hui de vous éclaircir sur ce sujet.

Pour parler prix de vente, il faut déjà aborder le coût de production.

Qu’est ce qui va impacter ce coût et comment ?

  • Le coût de la terre

Intéressons-nous d’abord au prix moyen d’un hectare de vigne par région viticole en 2018

Région viticole Prix moyen de l'hectare (appellations + IGP + vins sans IG)
Sud-Ouest 12 000€
(de 5 000€ pour les vins IGP et sans IG à au moins 40 000€ pour le Jurançon)
Languedoc-Roussillon 13 000€
(de 7 500€ pour Rivesaltes et Grand Roussillon à 50 000€ pour le Pic Saint-Loup)
Corse 20 000€
(de 15 000€ pour les IGP et les vins sans IG à 40 000€ pour le Patrimonio
et les Coteaux du Cap Corse)
Beaujolais 26 000€
(de 9 000€ pour le Beaujolais Village à 95 000€ pour Moulin à Vent)
Vallée de la Loire  31 178€
(de 3 500€ pour les vins IGP et sans IG à 165 000€ pour le Sancerre)
Savoie et Jura 34 000€
(de 23 000€ pour Chautagne à 55 000 pour Château-Chalon)
Bordeaux 45 500€
(de 8 000€ pour le Bergerac à 2 200 000€ pour le Pauillac)
Provence 53 000€
(de 15 000€ pour Pierrevert à 245 000€ pour Bellet)
Vallée du Rhône 130 000€
hors Condrieu et Hermitage
(de 11 660€ pour les vins IGP et sans IG à 1 150 000€ pour la Côte-Rotie)
Alsace 188 250€
Bourgogne 310 733€
(de 43 000€ pour l'appellation régionale Bourgogne à 6 250 000€
pour le Bourgogne Grand Cru)
Champagne 1 013 000€
(de 852 000€ dans l'Aisne à  1 582 600€ dans la Côte des Blancs)

Source – 2018 – Etudes Agrifrance et Safer – Moyennes

 Comme nous pouvons le constater, le prix moyen de l’hectare en champagne est le plus élevé sur le vignoble français, ce qui va directement impacter le coût de production. De plus le prix des raisins va augmenter en fonction de la parcelle dont il provient.

  • Le coût des travaux viticoles :

Comme pour tous les vins, tout commence à la vigne. Il faut donc prendre en compte le cout des pieds de vignes, du matériel agricole, des produits de traitement mais aussi de la main d’œuvre ! Nous vous rappelons qu’en champagne tout se fait à la main, jusqu’à la vendange !

Labour au cheval

Comme abordé juste avant, le prix du raisin est aussi impacté par ce facteur.

Le kilo de raisin en Champagne coute entre 6€ et 7,20€ pour certains Grands Crus, c’est 2 à 3 fois plus cher que la moyenne nationale. Sachant qu’il faut environ 1,2kg de raisin pour produire une bouteille, on part déjà sur un coup de production à la vigne de 7,20€ minimum.

  • Le coût des travaux vinicoles :

La partie vinification exige tout d’abord du matériel adéquat et moderne pour assurer toutes les étapes de la vinification : du pressurage au dosage.

Si le vigneron souhaite utiliser des contenants différents pour varier sa vinification comme des fûts de chêne ou des cuves ovoïdes, cela augmentera encore le coût de production.

Il faut aussi prendre en compte la Méthode Traditionnelle qui demande du temps et beaucoup de manipulations à la cave. Tous les vins pétillants ne sont pas élaborés via cette méthode ce qui explique également un prix différent.

Aussi, deux facteurs très importants dans le coût de production : l’utilisation de vins de réserve et le vieillissement des champagnes.  Les durées d’élevage sont concrètement plus longues qu’un vin mousseux et demandent le blocage d’une partie de la trésorerie lors des premières années de production.

Certain Vouvray ou Crémant vont avoir des prix qui vont parfois se rapprocher de certains champagnes. En effet ils utilisent la même méthode de vinification. Même si le coût de la terre et du raisin est inferieur, le prix d’une cuvée en méthode traditionnelle travaillée avec soin sera plus élevé qu’un mousseux classique.

  • Les méthodes de travail :

De plus en plus de vignerons travaillent aujourd’hui en viticulture durable.

Aussi, la conduite d’un vignoble en agriculture biologique ou en biodynamie demande plus de travail et d’attention qu’en conventionnel et vois également sa quantité de production baisser. Cela va également jouer sur le prix de vente de ces champagnes.

Pour en savoir plus sur les différents labels en champagne lisez notre article :

  • Les cuvées d’exceptions

Les champagnes d’entrée de gamme sont généralement issus d’un assemblage de vins de différentes années, crus et cépages avec un vieillissement en moyenne de 2 à 3 ans. C’est ce qu’on appelle un Brut Sans Année ou « BSA ».

Grands Vintages - Eric Rodez

Néanmoins, les vignerons et les maisons de champagne produisent également des cuvées ayant des particularités uniques qui vont être commercialisée à un prix supérieur.

Voici quelques exemples de cuvées souvent présente dans la gamme d’un producteur champenois :

  • Les cuvées « Prestige » qui ont un vieillissement plus long allant généralement de 5 à 10 ans.
  • Les cuvées « Réserve » : généralement produites avec une grande partie de vins de réserve.
  • Les Millésimes : élaborés à partir du raisin provenant d’une seule année.

En Champagne on produit des millésimes uniquement sur les meilleures années, le prix va varier en fonction de la qualité du millésime.

Aussi un champagne millésimé demande un vieillissement plus long que les BSA

  • Les monocépages : issus d’une seule variété de raisin : Blanc de Blancs, Blanc de Noirs, Blanc de Meunier.

Par exemple un Blanc de Blancs 100% chardonnay issu d’un village grand cru va avoir un prix beaucoup plus élevé qu’un BSA.

  • Les parcellaires : produits à partir de raisins provenant d’une seule parcelle de vigne, généralement parce que celle-ci donne des raisins de grande qualité par rapport à son exposition, l’âgé des vignes et le terroir.
  • Les rosés : demandent plus de travail qu’un champagne blanc.

Si vous voulez en savoir plus sur le champagne rosé nous vous invitons à lire notre interview de Anne-Marie Chabbert, œnologue champenoise :

  • Le Marketing :

Evidemment, le champagne a cette image prestigieuse à travers le monde. Les Grandes Maisons de Champagne travaillent cette notoriété depuis 2 siècles et ont su donner à l’appellation une image de luxe et de raffinement.

C’est pour cela que le prix d’un champagne de grande marque va être valorisé.

La prochaine fois que vous trouvez qu’un champagne est un peu cher, rappelez vous de tous les facteurs que nous avons abordés dans cet articles, et vous comprendrez alors peut-être mieux ce qui en résulte et saurez encore mieux l’apprécier à sa juste valeur !