Drapeau-en Drapeau-fr

La magie du champagne Rosé

J'ai interviewé Anne-Marie Chabbert, oenologue champenoise, spécialiste du champagne et passionnée de la bulle rose. Nous partons donc à la découverte des rosés puisqu'il n'y a pas un mais des rosés.

FH: Comment définirais-tu le rosé?

AMC: "Leurs couleurs du rose pâle au rose le plus profond évoquent rondeur, tendresse et passion. Leurs arômes composent un bouquet séduisant de fruits et d’épices. Leur rareté leur donne une magie supplémentaire qui en fait les partenaires parfaits de toutes les fêtes. Vins à part entière, élégants à l’apéritif, la plupart d’entre eux peuvent être de merveilleux compagnons de table pour composer de nouveaux accords chauds et raffinés. Tels sont les champagnes Rosés."

FH: Quel est l'histoire de ce vin ? A-t-il toujours existé ?

Champagne Doyard - Cuvée Oeil de PerdrixAMC : "Un passé, Une histoire de couleur, Les Maisons et les Vignerons de la Champagne ont toujours misé sur le champagne Rosé. L’engouement (toujours actuel) pour ce vin est proportionnel à sa notoriété et à sa visibilité. Du 14ème au 17ème siècle, les vins « de la Montagne » sont rouges légers, tranquilles, produits sur les coteaux et décrits comme « fauvelets, rougelets, paillés, gris, clairets ou encore oeil de perdrix ». Puis, la mode donne la faveur aux vins colorés et puissants tels les vins de Bourgogne au détriment des vins de Champagne. Au 18ème siècle, de rosés et tranquilles, les vins de Champagne deviennent blancs et effervescents ! Au 19ème siècle, il existe un champagne blanc légèrement teinté, très en vogue en Angleterre dénommé « Champagne Pink », vendu 25% plus cher que les autres vins de la gamme. La notion de premium était née. Au début du 20ème siècle, à la veille de la mise en place des règles de production de l’appellation Champagne, le champagne rosé porte la dénomination officielle de « rosé ou oeil-deperdrix » associé au terme Mousseux ou Grand Mousseux selon les cas."

FH: Comment s’exprime la diversité des Champagnes Rosé ?

Champagne Sélèque - Cuvée Sérénade RoséeAMC: "Plus le Champagne Rosé comporte de Chardonnay, plus sa couleur est claire voire pâle, les arômes discrets et frais rappellent toute la gamme des fruits pulpeux et acidulés de types agrumes la bouche se fait alerte, vive et aérienne, la jeunesse du vin contribue à accentuer cette impression de fraîcheur. Les champagnes rosés comportant une proportion dominante de Pinot Noir et/ou Meunier, jeunes ou matures, expriment la quintessence du fruité, du grain propre aux cépages noirs. Leur robe est parfois cuivrée voire saumonée, ils exhalent des parfums chauds et généreux, voire puissants associant des fruits (fruits jaunes mûrs, petits fruits rouges) à des notes beurrées, briochées. Leur structure au palais se révèle gourmande et suave ou plus intense et persistante. La diversité s’exprime à travers une infinie palette de subtiles variations : le terroir d’origine et les proportions des crus qui entrent dans leur composition, l’assemblage ou la saignée* qui exige des oenologues et des chefs de cave de la Champagne une attention soutenue, le millésime et la maturation sur lies qui apportent au vin avec l’âge une dimension sensorielle supplémentaire et confèrent au champagnes rosés longueur et persistance en bouche, le dosage enfin. Bruts ou demi-secs, légers ou puissants, spirituels ou sensuels, les champagnes rosés se révèlent dans tous les cas racés et séducteurs. Ils illustrent toute la diversité et la complexité du vignoble champenois, la maîtrise et la magie qui entourent l’élaboration de ces vins d’exception."

FH : Comment le rose vient aux champagnes ?

Champagne Tornay - Cuvée roséeAMC : "Deux méthodes permettent d’obtenir la couleur rosée : l’assemblage est la méthode privilégiée. Elle intervient au moment de l’assemblage des vins clairs et consiste à ajouter une petite quantité de vin rouge (d’appellation Champagne) avant le tirage. La saignée ou macération intervient à l’époque des vendanges dans la phase de pressurage des raisins. Les raisins à peau noire (3/4 des cépages champenois) sont laissés à macérer sur le pressoir ou en cuve afin d’obtenir la couleur rosée désirée. Ce moût rosé est ensuite vinifié et subit toute les étapes spécifiques à la prise de mousse."

Voici donc une belle explication de ces rosés de champagne. Et si vous voulez passer à la pratique, rendez-vous le 28 février chez dilettantes, en compagnie d'Anne-Marie autour d'un atelier oenologie à la découverte des rosés.