Drapeau-en Drapeau-fr

Le rosé, le champagne de la Saint Valentin

Champagne Dilettantes pour la Saint Valentin

La fête de l’amour, des roses et des chocolats en forme de cœur approche à grands pas. Une occasion de plus de découvrir de nouveaux champagnes… aux bulles très colorées.

L’élaboration du champagne roséChampagne Henriot st valentin

Ce type de champagne est compliqué à élaborer et représente un travail minutieux de la part du vigneron. En effet, il doit, en plus de la recherche d’équilibre aromatique, réussir à obtenir la couleur désirée et à la perpétuer au fil des années. Il existe différentes méthodes d’élaboration : La plus connue et utilisée est certainement celle de l’assemblage. Elle consiste à assembler des vins rouges de Champagne, issus de Pinot noir et de Pinot meunier vinifiés, à des vins blancs de Champagne, et ce avant la prise de mousse. Une partie de la réussite de ce procédé réside dans la qualité du vin rouge : il ne doit pas être trop tannique afin de préserver la légèreté du vin fini. Le vinificateur peut d’ailleurs décider d’utiliser du Chardonnay en grande majorité dans son assemblage, afin de conserver la minéralité et la fraîcheur de son champagne. Petite particularité intéressante, la Champagne est la seule région viticole autorisée à produire du rosé en assemblant des vins blancs et rouges !

Rosé de cuvaison MorelLe champagne rosé peut également être « de saignée » ou « de cuvaison ». Les raisins sont encuvés tout de suite après la récolte. Le jus macère ainsi au contact des pellicules, qui contiennent les molécules colorantes. La macération peut durer quelques heures et le vinificateur doit surveiller attentivement l’évolution de la coloration du moût, qui peut être très rapide. Le jus est ensuite soutiré et effectue sa fermentation de la même manière qu’un vin blanc. Les rosés « de saignée » sont donc composés uniquement de Pinot noir ou de Pinot meunier.

Les champagnes issus de la dernière méthode de vinification sont généralement plus fruités et ont un taux d’acidité plus bas, ce qui ne permet pas une conservation aussi longue que la plupart des champagnes rosés d’assemblage : ils sont à boire dans leur jeunesse !

Rosé des RiceysLes Riceys

On ne peut pas parler de Champagne et de rosé sans évoquer les Riceys, village situé dans l’Aube, au nord de la Côte des Bars. En effet, cette commune est la seule en Champagne à être autorisée à produire les trois appellations d’origine contrôlée de la région : Champagne, Coteaux Champenois et Rosé des Riceys. Ce dernier est un vin rosé tranquille, donc non-effervescent, issu du Pinot noir exclusivement. Dans l’esprit des vins rouges de Bourgogne, c’est un rosé puissant à la robe sombre, presque rouge. Ses arômes de fruits rouges et d’épices en font un rosé de qualité qui s’accorde à merveille avec de la charcuterie, des grillades ou du fromage crémeux.
Si cette appellation vous est encore inconnue, vous pouvez venir découvrir le rosé des Riceys du domaine Morel Père&Fils chez Dilettantes.

Accords mets/vins

Cuvée rosée de Michel FalmetIl existe une grande variété de champagnes rosés et de nombreuses façons de les accorder à table.

Pour un apéritif en toute simplicité, si vous appréciez la fraîcheur et que vous êtes nostalgique des belles températures estivales, nous vous recommandons la cuvée rosée de Michel Falmet, tout en légèreté avec ses notes acidulées de mandarine et de fraise. Si, au contraire, vous aimez les champagnes ronds et gourmands, le nez très cassis et noisette du rosé Chiquet vous ravira !

Rosé SélèqueSi vous prévoyez d’accompagner ce moment de petits fours et autres bouchées délicates, la finesse des bulles du rosé Sélèque, Sérénade,  et sa longueur en  bouche  seront particulièrement adaptés. Pour démarrer votre repas, si vous  optez pour  une entrée assez simple et brute, comme un beau plateau de  charcuterie ou  une salade de gésiers, alors le rosé Aspasie, vineux mais fin,  est plus que  recommandé. Sur des entrées plus fines à base de poisson, on optera plutôt  pour un champagne légèrement minéral et floral, comme le rosé Cazals.  Passons aux choses  sérieuses, le repas.

C’est l’hiver, et l’une des options peut être un plat  mijoté unique, riche et  réconfortant. Dans ce cas, le rosé Tornay, avec un élevage en fût de  chêne qui lui a conféré  une belle structure, sera le choix parfait. Plus de finesse et de  fraicheur seront les bienvenues  pour accompagner un poisson ou des fruits de mer.

Rosé TornayLe champagne rosé Vazart-Coquart, composé d’une majorité de Chardonnay, se marie parfaitement avec ce type de menu.
Sur une viande rouge en sauce, optez pour un rosé de l’Aube, comme le champagne Leboeuf rosé, avec des notes fumées et confites si caractéristiques de ce terroir.
Sur une viande rouge simplement grillée, ou sur des viandes serrées, la cuvée César rosé de Coutelas est merveilleuse : de la structure, du gras, un nez de petites cerises noires confites… A boire dans un verre à vin pour mieux l’apprécier!
Le Pétale de rose de Ducos, avec une belle longueur aromatique, sera un excellent choix sur un menu italien.
L’avantage de la plupart des champagnes dont nous venons de parler pour accompagner les plats principaux est qu’ils s’accordent généralement bien avec du fromage. Cependant, si vous cherchez un champagne uniquement dédié à cette partie du repas, vous pouvez opter pour la cuvée rosée de Eric Rodez, qui fera un très bel accord avec ses notes tertiaires et boisées au nez et sa concentration en bouche.
Dans un autre registre, plus épicé et fruité, le rosé Heucq se déguste très bien sur tous les fromages.

Champagne Coutelas - Cuvée César roséBien sûr, tout repas romantique doit se terminer sur une douceur, mais il est toujours compliqué de marier du champagne à du sucré. Pourtant, c’est le champagne rosé qui s’en sort le mieux. Et nous vous recommandons vivement d’essayer le rosé Goutorbe : tout en rondeur et gourmand avec son nez de fruits rouges confits, il est idéal sur des tartes, des sabayons ou des macarons aux fruits. Il sera également merveilleux sur tout un repas sucré-salé !
Anecdote intéressante, le champagne rosé existe depuis très longtemps. En réalité, au départ, tous les champagnes avaient des reflets plus ou moins rosés. Cette teinte, qualifiée d’« œil de perdrix », était due à la qualité sommaire du matériel de pressurage et était plutôt considérée comme un défaut du champagne.
Aujourd’hui quelques viticulteurs ont voulu remettre ces reflets si spéciaux au goût du jour. C’est le cas de Yannick Doyard, avec sa cuvée rosée Œil de Perdrix, obtenue par un pressurage plus poussé des raisins, pour une extraction très légère de la couleur.

Champagne Doyard - Cuvée Oeil de PerdrixC’est beau, et c’est bon : dégustez-le en apéritif avec des toasts de tapenade, ou sur des plats méditerranéens légers à base de légumes et de poisson ! Petite note destinée à ces messieurs, si vous n’avez toujours pas trouvé de cadeau à la hauteur de votre moitié, pensez rose et champagne. Si vous projetez de faire un dîner en tête-à-tête chez vous, le coffret de champagne rosé Laurent-Perrier accompagné de ses deux flûtes. Pour rester dans l’esprit des champagnes de vigneron, vous pouvez également jeter votre dévolu sur le rosé Lassalle : famille de vigneronnes de mère en fille depuis trois générations, elles élaborent un produit à leur image, à l’image de la femme. De la finesse et de l’élégance. Sinon, vous pouvez simplement venir déguste6r trois flûtes de champagne rosé dans l’intimité feutrée de notre cave voûtée, du 11 au 21 février. Nous vous souhaitons une bonne et pétillante Saint-Valentin, placée sous le signe du rose !